Salim Bachi, Le consul

« J’ai désobéi devant Dieu et les hommes et je ne sais lequel de ces péchés a été le plus lourd à porter, pourtant tous deux ont été commis par amour. »
En juin 1940, Aristides de Soussa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, sauva la vie de près de 30000 réfugiés, dont 10000 Juifs, en refusant d’appliquer la circulaire n°14 qui interdisait la délivrance de visas à ceux dont la citoyenneté était “indéfinie, contestée ou en litige”.  Apatrides, Russes, Juifs, opposants politiques. Aristides de Soussa Mendes en signa des centaines en quelques jours, ouvrant les portes de son consulat, sa maison et sa cuisine à tous ceux qui cherchaient refuge.
Quand débute le roman, Soussa Mendes, royaliste catholique, père de 14 enfants finit ses jours isolé et miséreux dans un hospice franciscain, auprès de sa jeune épouse Andrée. A l’approche de la mort, il se souvient de ces jours intenses de juin 40, entre la capitulation de Pétain et l’Appel du Général de Gaulle, de sa rencontre passionnée avec Andrée, sa maîtresse, et des fastes de sa vie diplomatique. Ecartelé entre son devoir d’homme, de diplomate portugais, d’époux et d’amant, il choisira finalement la désobéissance et paiera très cher le prix de sa bravoure. Le consul retrace avec délicatesse et lyrisme le parcours de ce Juste, d’une écriture tantôt fiévreuse –  à l’image de l’homme qui joue sa vie en quelques heures – tantôt pesante, mais toujours admirative et sincère.
Oublié de tous, déchu, le consul Aristides de Soussa Mendes est, avec ce livre, célébré comme il le mérite. Si la forme est un peu classique, Le consul fait partie des ouvrages qu’il faut lire, aujourd’hui plus que jamais, pour se rappeler ceux qui refusent l’obéissance aveugle et utilisent le pouvoir pour protéger leurs semblables. Ceux qui ont le courage de prendre le parti de l’être humain. « Un saint homme, c’est n’importe quel humain qui est humain ». (Anne Wiazemsky)

Salim Bachi, Le consul, Folio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *