Ron Rash, Une terre d’ombre

1918 en Caroline du Nord. Laurel Shelton et son frère Hank vivent seuls dans la ferme familiale, au creux de la montagne, dans un vallon inhospitalier et hostile. Froid, sombre, il n’est ensoleillé que quelques heures par jour, et la nature elle-même semble renoncer. Une terre d’ombre maudite qui n’apporte, selon les habitants du village, que du malheur. Comme pour leur donner raison, Hank vient de rentrer de la guerre avec une main en moins et Laurel porte sur le visage une tache de naissance, que tous considèrent comme la marque du diable. Traitée comme une sorcière, elle est exclue de la communauté et doit supporter le poids immense de sa solitude. Jusqu’au jour où le vallon s’emplit d’une musique extraordinaire, le son délicat de la flûte. Laurel pressent que la rencontre avec ce musicien inconnu va changer le cours de sa vie.
Mais les superstitions ont la vie longue et même la beauté de la musique qui, pour un instant rassemble les hommes en faisant d’eux des frères, ne peut rien face à l’ignorance et au patriotisme outrancier de cette fin de guerre. Et ni la splendeur de la nature remarquablement décrite, ni la sensibilité de Laurel, ne pourront empêcher la tragédie. C’est la force de ce formidable roman : cette tension palpable à chaque page. Le drame n’est jamais loin, même dans les scènes les plus douces, comme si le bonheur était toujours compté, volé à la violence inexorable de l’homme. La nature célébrée, admirée, n’est alors plus qu’un piège qui se referme sur les innocents. Seule la culture peut sortir un individu de sa condition, en lui ouvrant les portes du monde. Mais que peut l’art face à l’intolérance et à la bêtise aveugle ? Ron Rash mène une réflexion profonde sur l’homme qui n’en finit pas de trouver des échos dans l’actualité. Il le fait avec une écriture superbe, poétique (remarquablement traduite), des personnages exceptionnels et une maîtrise parfaite du récit. Un des plus grands écrivains américains.

Ron Rash, Une terre d’ombre, traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez. Points Seuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *