Category Archives: Spiritualité

François Cheng, De l’âme

« Chère amie (…), sur le tard m’écrivez-vous, je me découvre une âme. Non que j’ignorais son existence, mais je ne sentais pas sa réalité. » Si, pour débuter ces méditations sur l’âme, François Cheng choisit l’échange et le dialogue avec cette âme-amie, c’est que son questionnement n’est jamais péremptoire mais nourri par l’échange. Si l’âme marque… Read More



Fréderic Lenoir, Socrate, Jésus, Bouddha

socrateSocrate, Jésus, Bouddha, ces trois «maîtres de vie», porte-parole d’un humanisme spirituel, ont guidé Frédéric Lenoir au long de sa vie, en nourrissant sa réflexion philosophique et idéologique. Pour Lenoir, notre société en crise ne s’en sortira que si l’homme entre enfin dans une autre logique que celle, matérialiste, de l’«avoir» pour être pleinement satisfait et devenir pleinement humain : celle de l’«être». Pour l’y aider et revenir à cet état d’«être», il propose de comprendre comment les paroles et les enseignements de ces trois initiés se répondent et portent chacun avec leur mots, un message universel.
Lenoir aime les comparaisons riches qui n’opposent pas les religions mais au contraire mettent en lumière ce qui les rapprochent. En associant Socrate, philosophe grec, il ne base pas son propos uniquement sur un fond sacré mais aussi sur un fond de raison qui parlera aux athées comme aux croyants.
Après une première partie historique détaillée et passionnante retraçant la biographie respective des trois maîtres, il s’attache à leurs convergences autour de quatre grands axes  : la recherche de la vérité, la connaissance de soi, la justice et l’amour.
Comment accéder à la plénitude de l’être, à la liberté intérieure ? En luttant contre l’ignorance dit Socrate, en luttant contre le péché dit Jésus, en luttant contre l’attachement dit Bouddha. En recherchant le bonheur dans l’amour : l’amour du Beau pour Socrate – seul amour susceptible de nous y faire parvenir – et l’amour-compassion, selon Jésus et Bouddha.
Didactique, érudit et d’une grande clarté pour les non-spécialistes, cet ouvrage s’attache aux paroles plutôt qu’aux dogmes, aux hommes plutôt qu’aux dieux. Trois enseignements qu’il est bon de connaître et de comprendre pour vivre selon le Bien. Car ils nous disent que l’existence humaine est précieuse et que chacun, pour être heureux, doit sans cesse chercher la vérité, interroger le sens, se connaître dans sa profondeur, devenir libre et vivre en paix avec lui-même et avec les autres.
Intéressant à tous points de vue, cet essai est un guide de sagesse qui suit la ligne conductrice que Lenoir trace ouvrage après ouvrage : comment passer de la peur (de vivre, de l’autre) à l’amour (de soi, des autres).

«Car la vraie question qui se pose à nouveau est la suivante : l’être humain peut-il être heureux et vivre en harmonie avec autrui dans une civilisation entièrement construite autour d’un idéal de l’ « avoir » ? Non, répondent avec force le Bouddha, Socrate et Jésus. […] L’homme doit apprendre à se connaître et à se maîtriser, à appréhender le monde qui l’entoure et à le respecter. Il doit découvrir comment aimer, comment vivre avec les autres, gérer ses frustrations, acquérir la sérénité, surmonter les souffrances inévitables de la vie, mais aussi se préparer à mourir les yeux ouverts.
Car si l’existence est un fait, vivre est un art. Un art qui s’apprend, en interrogeant les sages et en travaillant sur soi.»

Frédéric Lenoir Socrate, Jésus, Bouddha, Fayard et Livre de poche